dimanche 1 janvier 2017

GALET



MATHIEU SIAM


Les Editions : 
Comme une Orange

Avril 2016






Le cocktail «crépuscule», si vous avez ?
Heu, je ne connais pas.
Alors, je vais t’apprendre à le faire si tu veux.
Dans le bleu salé, verse une cuillère à sucre de sable
Ajoute ensuite un trait d’orange,
trop pressée d’aller se coucher.
Savoure.
Tu as raison, moi aussi je vais mettre
de la couleur dans ma cuisine.
Je vais peindre mes galettes.
D’ailleurs, quand je serai grande, je serai … 


Vous connaissez ma fascination pour les galets et les secrets qu’ils renferment. Et si vous me connaissez très bien, vous savez aussi combien l’océan m’ensorcelle ainsi que le chant répétitif des vagues et les messages que l’écume vient déposer à mes pieds.
C’est avec plaisir qu’à Noël j’ai découvert qu’un magnifique galet était venu s’échouer sous mon sapin.

Galet est une petite fille solitaire. Elle aime se promener le long de la dune. Dans cette plénitude, elle ramasse les plus beaux galets, les caresse et partage ses émotions avec l’océan. Cet échange enfant-océan résonne fort en moi et me ramène à mon enfance. Ce face à face nous berce comme le ressac des vagues et nous plonge dans les abysses de notre for intérieur.

Que peux bien raconter Galet à Océan ?
Elle lui parle de sa mélancolie, ses colères, ses doutes, ses craintes. Avec sagesse, Océan apaise son vague à l’âme. Il lui fait écho et lui délivre ses plus jolis ricochets.

Ce sont les yeux emplis d’embrun que j’ai tourné la dernière page de ce parcours initiatique d’une délicatesse rare. Comme l’écume d’un jour, Mathieu Siam a déposé à mes pieds une goualante d’une grande beauté. Les maux de Galet se marient à merveille aux illustrations. Le trait est fin et délicat. La palette, bleu, noir, blanc, apporte ce calme que nous offre l’immensité de l’océan.
Par ce premier ouvrage très prometteur, l’auteur nous livre un souffle de vie, un instant de poésie au graphisme épuré, au son mélodieux.

« Galet » … quand je serai grande, je serai…



Un grand merci à manU et Mathieu SIAM pour cette rencontre.
Quand je suis grande, je suis... 



***

10 commentaires:

  1. Très belle histoire, j'aime les goualantes d’une grande beauté...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais que tu ferai un arrêt sur "Goualantes" Aaaahhh que tu l'aimes ce mot :D ;-)
      Gracias Gringo !

      Un cocktail de crépuscule peut être ? :)

      Supprimer
  2. Qu'il est beau ton billet ! Il va apporter plein de nouveaux lecteurs à Galet, c'est certain.
    Je suis content que cette histoire te plaise mais je n'avais pas trop de doute là-dessus. ;)
    Merci ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai plus aucun secret pour toi mon manU ! Nous sommes un vieux couple maintenant ;-)

      <3 :) Merci pour ce beau cadeau !

      Supprimer
  3. Un magnifique billet douceur pour un livre superbe <3
    Histoire de galets, de mer et de vagues. Tout ce qui fait battre mon cœur, avec les embruns de la vie...
    Je te souhaite une merveilleuse année. Et l'Amour au quotidien...
    Grooooos becs xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Nadine ! Une très belle histoire oui qui fait du bien à l'âme !
      Belle & heureuse ma Belle et qu'Amour dur toujours ...

      Slurppppppp XXX

      Supprimer
  4. un très bel album qui m'a aussi touché.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les grands esprits se rencontrent :)
      Merci de ton passage Guillome ;-)

      Supprimer
  5. Comme ça me parle tout ça...la mer, les dunes, les galets...
    Et la re-connexion avec mon enfant intérieur si malmenée ces derniers temps...
    Merci pour cette belle évocation Cristina.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ma Blue-Célestine,
      Justement un très beau livre jeunesse qui nous réconcilie avec notre enfance !
      Je te souhaite 365 jours de bonheur !

      Supprimer

" La vie est là simple et tranquille. "
Paul Verlaine

" Le plus difficile n'est pas d'avoir mal, mais de renoncer au bonheur. "
J.P.P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...