samedi 20 juin 2015

Rhapsody in Blue or G.H.D

21 juin 2015

Fête de la musique
L'été 






Le G.H.D : Virus virulent. Il attaque le système émotionnel et laisse chaos ! Pas de vaccin, pas d’anticorps.  

Le 27 septembre 2011 au Walt Disney Concert Hall, un trio en totale symbiose inaugure la nouvelle saison de l’orchestre philharmonique de La Cité des Anges.

Que se passe-t-il lorsque le génie rencontre la folie ? Quand le classique provoque le jazz et que le free défie le rythme ?
Sans demi-mesure il en ressort un choc culturel inoubliable, le G.H.D.


A LA BAGUETTE : 
L’Art de la gestique, Gustavo DUDAMEL, chef d’orchestre vénézuélien



Il est l’image même de la rigueur, la justesse, la note ultime. Gustavo respire, vit, mange et jouit musique. En 2009, à l’âge de 28 ans, il dirige le philharmonique de Los Angeles.



AU PIANO : 
La légende du jazz, Herbie HANCOCK



Ses libertés Jazzy et son goût pour la fusion de différents styles musicaux révolutionnent et  influencent le monde musical. Magic Herbie est là où on l’attend le moins. Ses doigts glissent sur le Fazioli et se moquent du yin et du yang. Il improvise, déstructure, casse l'équilibre et nargue la portée restant seul maître de la cadence.

Quand ces deux virtuoses foulent la partition de l’immense compositeur George GERSHWIN, le résultat est édifiant et le trouble est à son comble. Les musiciens retiennent leur respiration. La salle est suspendue à la baguette de Gustavo. Les premières variations de la clarinettiste hypnotisent et viennent déchirer le silence. Des centaines de cœurs battent à l’unisson. Enfin, pianissimo, le majeur gauche d’Herbie frôle la touche blanche et laisse échapper Le Love Suprême devant 2265 spectateurs en extases. Chaque note vibre comme du cristal. Les doubles croches Gershwinesques virevoltent sous les yeux ébahis du public. La musique retentit dans l’espace. Cette Rhapsodie prend aux tripes et les cœurs pleurent des larmes teintées de bleues.




Devant tant de dextérité le Maestro Gustavo reste bouche bée face à son Maître Herbie. L’émotion va crescendo. L’ombre de Gershwin plane sur cet instant en suspens et je devine son sourire jouissif à l’écoute de ce Rhapsody in blue.


Le G.H.D,  Gershwin, Hancock, Dudamel, quand la perfection effleure mon âme…




« La musique est une respiration de l'âme. 
Quand la conscience supérieure s'éveillera en l'homme, 
quand il développera en lui des possibilités de perception plus subtile, 
il commencera à entendre cette symphonie grandiose qui retentit à travers les espaces, 
d'un bout à l'autre de l'univers, 
et il comprendra alors le sens profond de la vie. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov



And Begin Again  ...

X
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...