jeudi 28 novembre 2013

Sauf les fleurs


Nicolas Clément

Editions : BUCHET.CHATEL
2013
75 pages

(Livre reçu par surprise)






Magistral !
Ce récit ne se raconte pas, il se lit pour en apprécier toute la saveur. L’histoire en somme est simple, ce sont 75 pages que l’on tourne avec une extrême douceur pour ne pas en abimer la qualité des mots, un bouquet d’émotions au texte puissant et violent. Derrière chaque ligne se cachent des fleurs et leurs pétales nous délivrent tour à tour un florilège de sentiments forts et poignants comme la souffrance, la haine, le désespoir mais aussi le désir et l’espoir d’une vie meilleure.
Nicolas Clément raconte une enfance fauchée, l’absence qui tue, les âmes et les corps mutilés, les maux qui agonisent au fond de la gorge et ces cris que l’on étouffe dans l’oreiller. Il parle d’un drame, de larmes, de l’humiliation, du lien maternel, de ce père, avare de mots comme de sentiments, qui ne connait que le langage des poings, de cette rage qui nous ronge et nous condamne à l’irréversible. Mais au milieu de ce chaos et de cette misère sociale, il y a l’amour comme seule échappatoire, un souvenir bienveillant et un petit frère au cœur innocent  «qui ne demande à l’existence qu’un peu de brise pour son un cerf-volant**»
Deux lectures m’ont été nécessaires afin de m’imprégner totalement de la subtilité du style. La maîtrise elliptique de l’auteur bouscule. Les émotions sont palpables, les sentiments sont décrits avec une telle profondeur que les mots font encore écho en moi. La poésie de chaque paragraphe, de chaque phrase nous saisit et nous émerveille.

«J’attends la cloche qui me délivrera. Sous le préau, je me jette dans les bras de Léonce, mon frère.  C’est juste une dictée, Si tu as zéro, j’ai zéro aussi, on se trompe au même endroit, on se plante pareil, on reste groupés. Je suis au bord du puits. Léonce me tend son mouchoir à carreaux, Ne pleure pas, Marthe. Je laisse la tristesse redescendre et respire, délestée du poids que j’étais. Je masse mes jambes. Je ne me sens plus fautive. La vie est longue, mon frère est là. »

Sauf les fleurs… Un parfum enivrant que je ne suis pas prête d’oublier…

Un grand Merci à Cristie pour ce livre, un véritable petit bijou !

** « Mère » poème de M. Carême


Nicolas Clément


Les billets de mes incontournables
 
 
Seules les fleurs...
 

lundi 25 novembre 2013

Francis Poulenc

Un compositeur haut en couleur

Simon Basinger
Françoise Lepaulmier

Editions : A dos d'âne
45 pages

Masse critique Babelio jeunesse






A la rencontre d’un compositeur.
Moi, qui en musique classique, ne jure que par Bach ou Mozart, voilà que par le biais d’un petit fascicule pas plus grand que ma paume, je découvre un des plus grands compositeurs français du XXe siècle, Francis Poulenc. Mais bien sur que si vous le connaissez, c’est lui qui a composé la musique du dessin animé Babar ainsi que de très grandes œuvres telles que «Concerto pour deux pianos» ou «Dialogues des carmélites».

C’est «Le Voyage d’hiver» de Schubert qui bouleversera son âme d’enfant. Dès lors, Francis ne vivra  que par et pour la musique, le piano et la composition.
Alors que son père, aristocrate, le voit plus tard dans la grande société familiale « Rhône Poulenc », sa mère lui offre à l’âge de deux ans, son premier piano qu’il nomme « Do-ré-mi ». Elle-même pianiste l’initiera à cet instrument qui désormais ne le quittera plus.  A quinze ans, il compose déjà et à la chance de rencontrer les plus grands maîtres de la musique classique tels que Ricardo Viñes, Georges Auric, Erik Satie et de grand auteur comme Jean Cocteau.  C’est auprès d’eux qu’il n’aura de cesse d’apprendre et d’être inspiré. Son phrasé sur les touches blanches et noires et son avant-gardisme bousculent les règles établies par les plus grands. Mais  à 18 ans, sa réputation est faîte et lui permet de laisser libre cours à son interprétation et sa fantaisie.

Cette mini collection «Des Graines et des Guides» conçue pour les 7–12 ans en soif de découverte nous guide délicieusement sur les traces de ce jeune prodige. Un petit livre riche et très bien écrit par Simon Basinger. Au fil des pages, on découvre de très belles illustrations monochromes qui auraient mérité un format un peu plus grand afin d’apprécier à sa juste valeur le magnifique graphisme de l’artiste peintre Françoise Lepaulmier.

F. Lepaulmier






Une première et belle approche pour les enfants mais aussi les grands qui donne envie de découvrir une biographie plus complète de ce compositeur.






F. Lepaulmier



Sans passer nos frontières, ce livre est un petit
voyage initiatique vers un artiste,

Francis Poulenc, un compositeur haut en couleur.













 Merci à Babelio pour cette jolie lecture et aux «Editions  dos d’âne»
  qui nous permettent de découvrir des femmes et des hommes d’exception.

Le site des éditions"Â dos d'âne "

 "Que vous aimiez Livres scientifiques. ou
Jean Teulé., Bernard Pivot. ou Claudie Gallay.,
Babelio vous invite toute l’année à découvrir des nouveaux livres. et à partager vos critiques de livres. en allant sur Babelio.com".
 **************************

vendredi 22 novembre 2013

Le gardien du phare aime trop les oiseaux


Jacques Prévert






























Des oiseaux par milliers volent vers les feux
Par milliers ils tombent par milliers il se cognent
Par milliers aveuglés par milliers assommés
Par milliers ils meurent
 
Le gardien ne peut supporter des choses pareilles
Les oiseaux il les aime trop
Alors ils dit tant pis je m'en fous
Et il éteint tout
 
Au loin un cargo fait naufrage
Un cargo venant des îles
Un cargo chargé d'oiseaux
Des milliers d'oiseaux des îles
Des milliers d'oiseaux noyés.
 
 
 
Deux Cœurs un même Horizon






*************************
 
 


mardi 19 novembre 2013

Temps Plus Vieux ...

 
Il faut se rendre à l'évidence
 
 
 






L'ange qui sur moi s'est penché
Bientôt va s'en aller
S'en aller

 
Il m'accorde une dernière danse
Sur ma bouche, un dernier baiser
Avant de me souffler
Me souffler

 
 
 
 
Le temps de plier bagage
Adieu, mon ange, adieu
Nous sommes là de passage
Temps plus vieux


ZaZie

 
Merci à toi 
;)

****************


dimanche 17 novembre 2013

La balade de Chris aux couleurs de l'automne

Les Bois des Naix
Drôme
8°

(Désolée Paco, toutou interdit) 


 





"Dans l'eau vive d'un ruisseau"





"Odeur de pluie de mon enfance ..."





La nature reprend ses droits
















"Et qui laisse derrière elle
des milliers de ronds dans l'eau"


Les tourbillons de ma vie ...



































L’hôtel à insectes est un concept qui optimise la présence, par la survie hivernale, 
des insectes qui sont importants pour le développement du milieu qui nous entoure.
 Ainsi ils favorisent la pollinisation et la biodiversité 
dans nos potagers, jardins, espaces public ...



Le Charlieu ruisseau















De l'autre côté de la rive...









































Une certaine fascination pour ces lieux
Cimetière Bois des Naix

































L'Isère 




"C'est pas très loin de la ville
C'est pas plus grand qu'un cœur tranquille
C'est nos racines"

Calogero
































Au delà de la mort...
La Vie



























Tombera... tombera pas ...







Marque-Pages en partance ...


"Et les feuilles de l'automne
Rencontre des ciels moins bleus
Et ton absence leur donne
La couleur de tes cheveux "


C'était la balade de Chris avec Michel Legrand.


(Si quelqu'un connait l'étymologie de NAIX ... ^^ :D )



************************************


vendredi 15 novembre 2013

Arrête, arrête

Serge Bramly

Editons : Nil
118 pages

(Matchs de la Rentrée littéraire 2013 PRICEMINISTER)

Lecture partagée avec Jacky Jack





Il est des moments où la vie nous frappe de plein fouet…
Vincent vient de purger 16 ans d’incarcération pour banditisme et voilà que sa peine arrive à son terme ou presque. Sa dernière année, il est libéré sous conditionnelle avec un bracelet électronique. Mais voilà, Vincent ne tolère pas, ne tolère plus. Ces derniers mois sont les mois de trop. Il brise son bracelet et part en cavale à quelques mois de sa libération.
«Il n’avait pas envie de l’existence qui l’attendait, il la vomissait de tout son corps, de toute son âme.»
La police le traque, l’étau se resserre et c’est dans ce tumulte que Vincent va rencontrer, dans un club échangiste, une femme troublante et touchante.
Il est fou me direz vous ? J’ai pensé la même chose… Pourquoi ? Cette question m’a hanté de la première à la dernière page où tout prend son sens… On se dit « Putain, j’aurai fait exactement la même chose ! »
Le frère de Vincent, honorable médecin, nous raconte l’histoire de ce frère ainé qu’il aime, qu’il admire et qui l’a porté durant ses longues années d’études. Il relate leur histoire entre passé et présent et essaye de comprendre ce qui a poussé ce frère, qui a profité de son enfermement pour découvrir et aimer la poésie, à faire ce geste déraisonnable et incompréhensible, si près du but.
« Pourquoi vous fallut-il tarir mes espérances,
Ne pas me laisser homme avec mes ignorances ?
Ne finirai-je pas ? Où voulez-vous encor que je porte mes pas ?
Je vivrai donc toujours puissant et solitaire ?
Laissez-moi m’endormir du sommeil de la terre. »

Serge Bramly nous livre un roman très intimiste. C’est dans un grand désarroi que j’ai tourné la dernière page les yeux brouillés par les larmes. Une histoire captivante ou l’on a qu’une envie, offrir les ailes de la liberté à Vincent. Une plume magnifique avec de belles références poétiques. Une cavale que je ne suis pas prête d’oublier, un Vincent maître de la situation, un frère narrateur tout en retenue, une femme généreuse en amour et un dernier chapitre bouleversant, «Tigre», à couper le souffle. Tu avais raison Vincent les fraises valaient vraiment le coup ! Ce livre reste une belle rencontre avec un auteur. Une centaine de pages d’émotion qui bouscule et une fin philosophique qui nous appelle à la clémence et à l’amour des hommes.

Il est des moments ou l’évidence s’impose …
Arrête, arrête… Oh non, surtout ne t’arrête pas !



Merci à PRICEMINISTER, à OLIVER et aux Editions NIL pour cette belle cavale.



Note de Jacky et moi : 15,5/20
Ce livre vous tente ? En un clic Ici




Merci Jacky pour ce choix de partage tout en émotion.
Dorénavant les fraises nous laisseront,  tous deux,
une saveur d'espoir et un léger goût d'amertume.
Découvrez le billet de Jacky ici  

 
Si je ne vous ai pas convaincu, l'interview de Serge Bramly pour ce livre
 

 
******************

lundi 11 novembre 2013

Running de Chris & Paco

Ce matin dans la Drôme des Collines



Accompagnés par "She"
Lecteur MP3 pour Chris & Paco ;)



C'est parti pour 1H30 Paco ?



























Les coteaux




La magie de l'automne ...




Ca grimpe ...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 





Et grimpe encore ...

















Une pause s'impose !

 

























Sur un lit de lierre je me coucherai ... ^^

 





 


Les merveilles de l'automne ...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 






 

Athos, Portos, Aramis et Dartagnan 

 
 
Panoramique du village 
 
 
 
 
  
Plénitude
 
 
 
  
Chris & Paco à la rencontre d'une nature morte 
 au hasard de leur chemin
 
 
 
Et la lumière fut ...
 
 
 

Août 1963...
L'Amour ?
 


 
 
Notre cueillette pour mes futurs Marque-Pages...
Pacoooooo, rend moi mes feuilles !
 
 
 
  
Je suis le Roi du Monde ...

 
 
 
 
Ben maintenant, il faut tout redescendre, mais...   
 
 
 
 
 
Après l'effort...

Le réconfort ...

 
 
Ben alors Paco ! Tu deviens vieux ...
 
C'était la balade de Chris & Paco dans la Drôme des collines ...
 
***************************

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...